Megatokyo - relax, nous v0u5 comprenons - Naze Nani : Format 4 cases

  • English
  • Deutsch
  • Italiano
  • Français
  • Nederlands
  • Suomi
  • Polski
  • Norsk
  • Interlingua
  • Srpski
  • Español
  • Português (Brasil)

“Naze Nani : Format 4 cases”
planche #109: Naze Nani : Format 4 cases

storyboard

click to expand ==== panel #1
Piro: Dans "le comment du pourquoi de Megatokyo" du jour, nous allons parler du format 4 cases de Megatokyo.
==== panel #2
Piro: Au début, Largo voulait utiliser un format "horizontal", qui est typique des comics américains.
Piro: Je voulais utiliser un format vertical, qui est un standard du manga japonais.
Piro: De ce fait, nous sommes arrivés à un compromis.
==== panel #3
Largo: C'est un cube!
Piro: Techniquement, ce n'est pas un *vrai* cube, mais nous aimons sous-entendre l'implication de la troisième dimension.
Piro: En effet, nous créons de l'espace.
==== panel #4
Erika Hayasaka: <Le seul espace que je vois est celui situé entre leurs oreilles.>
Kimiko Nanasawa: <ahha...>

boîte d'infos

console

<Kyon>

“Bonne année 2004!”

vendredi 2004-01-02

Au nom de toute l'équipe, permettez-moi de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2004.

Pour terminer l'année, je suis allé voir l'exposition consacrée à un des plus grands dessinateurs français du XXème siècle : Jean GIRAUD, alias MOEBIUS, auteur entre autres de Blueberry, L'Incal, le Garage Hermétique, Arzach, mais aussi de storyboards pour des films comme Le Cinquième Élément et Willow.
Cette exposition se tenait à la Caserne Fonck, à Liège, pendant la deuxième quinzaine de décembre 2003. Par manque de temps, je n'ai pu y aller que l'avant-dernier jour d'ouverture, mais l'attente valait la peine. L'exposition était superbe, quoique incomplète (mais avec un artiste comme lui, difficile d'être complet) et ses dessins me font pleurer par leur richesse (sans en avoir l'air au premier regard...)
Si vous ne connaissez pas encore son oeuvre, c'est le moment de s'y mettre. Moebius doit être un des plus grands auteurs AU MONDE pour ce qui est de l'inventivité et de l'imagination.

Sinon, j'espère que vous n'avez été ni malades, ni pris dans un accident lors de la nuit du réveillon -une façon de commencer l'année dont on se passe volontiers, vous en conviendrez...

Oh, pendant que j'y pense : planche 104, le hurlement de Ed a été laissé en anglais. Pourquoi diantre, me demanderez-vous ? Simplement parce qu'il s'agit du célèbre cri (en anglais dans la VO) du non moins célèbre Pedro Domingo (de Excel Saga), un anime dont, depuis que j'ai réussi à le dénicher, je n'arrive pas à me remettre. Point de vue humour, il a très facilement rejoint puis dépassé une série comme Le Collège fou, fou, fou (Highschool! kimengumi) par exemple (oui, il ne faut pas se poser trop de questions...) et le dernier épisode couronne en beauté cette série...

Quant à l'emploi d'allusions à Brice de Nice dans la dernière case, il se justifie dans le fait que je n'ai pas trop compris le côté rigolo de "Randy Midget". Sans doute un clin d'oeil à un sketch américain, ou un film, ou que sais-je...


Atchao!

<WaFuSan>

Pocari Sweat

“Mais qu'est-ce qu'elle boit doudou dis donc ?”

vendredi 2003-12-12

Tout d'abord, je tiens a vous presenter mes excuses pour le titre pitoyable de ce rant. Benis sont ceux qui n'ont pas subi ce morceau du pire de la chanson francaise auquel il fait reference...

Une chose que j'apprecie particulierement dans les dessins de Fred, et que je m'amuse a chercher, sont les differents elements de la vie japonaise, a travers des lieux, des objets, des ambiances, etc...
Ici, vous avez peut-etre remarque qu'Erika boit une canette, provenant certainement d'un distributeur ( ^^ ), de Pocari, une sorte de "sport drink" tres fameuse au Japon. En fait, le nom entier est Pocari Sweat, et non, ce n'est pas de la sueur de Pocari, animal inconnu sur cette terre. Quoique, si l'on en suit l'avis de certains ( voir ici ), on peut en douter.
Alors, qu'est-ce que peut bien donc etre le Pocari ?
La reponse m'est venue cet apres-midi (je vais embrasser mon mirroir en rentrant pour me feliciter, tiens) en buvant une boisson concurrente, nommee Sarali, dont le slogan n'est autre que, je recopie de la bouteille: "the beverage that makes everiday feel sara-sara. Begin a sara-sara life. " C'est tout de suite plus clair, non ?
Non ? bon, je continue. Le japonais (la langue) regorge d'onomatopees -ou de choses s'en approchant-, qui emaillent joyeusement la conversation du japonais (la personne). Cela rend le discours plus vivant, on entends le train qui passe gotan-gotan, le coeur qui bat doki-doki, les idees qui se melangent gocha-gocha, la pluie qui tombe zaa-zaa, le meuble qui branle gata-gata, quelqu'un qui parle pera-pera. Comme vous le voyez, les onomatopees se forment en general par la repetition de deux syllabes.
Ainsi, mon dictionnaire me dit que "sara-sara" evoque un bruissement ou quelque chose qui coule. C'est cool.
"poka-poka" alors ? Ca evoque la chaleur a travers le corps, comme celle que l'on a lorsque l'on est au soleil par exemple.
Conclusion: J'ai peut-etre compris, mais ca reste etrange pour une boisson qui est supposee etre rafraichissante....

Pocari Pocari, c'est bon c'est bon

WaFuSan